Dembélé Mariam Sidibé
cloth dyer, Mali


La madame Dembélé Mariam Sidibé est la fondatrice et la Directrice de “Muso Danbe” une compétences de vie centrent pour les filles rendues orphelin et handicapées jeunes dans Kayes, Mali. Muso Danbe signifie des femmes’la dignité des dans Bambara, le prédominer la langue locale de Mali. Mariam, la mère de six enfants, toujours a eu un désir d'aider ces moins chanceux qu'elle. Premier sur elle a vu que le besoin fournit les compétences de commerce filles rendues orphelin et handicapées à cause des difficultés qu'ils font face à dans la société malienne. Un des la plupart des rôles importants qu'une femme malienne doit jouer sont de femme et de mère.

Puisque les traditions de famille et communauté sont en passées bas de la mère à la fille, les filles rendues orphelin manquent souvent des compétences domestiques critiques telles que cuisine, l'enfant rearing et convenances de famille en raison d'étant séparé de leurs mères aussi bientôt. Les filles handicapées sont considérées moins désirable pour le mariage parce qu'il est cru qu'ils ni peut avoir des enfants ni fait des travaux ménagers à cause de leurs limitations physiques. Mariam a su que sans le mariage ou quelques autres moyens de pourvoir à se, ces filles seraient forcées sur la rue comme mendiant ou les prostituées.

Bien que Mali est un pays pauvre, quelques-uns échangent peuvent faire entrer de bon argent, tel que le tissu teint, adaptant et la cuisine. Mariam, un cuisinier consommé et un artiste créatif, commencé son centre dans 1998 et a commencé à enseigner bientôt ces filles comment cuisiner, concevoir et coudre le vêtement, le savon de marque et apprend le français. Le centre produit beau, étendre de tissu de qualité supérieure de bazin riche, au batik coloré au tissu de boue traditionnels et à l'indigo. Mariam a aussi prouvé pour être une femme de commercialisation de jugeotte, cherchant hors l'assistance de promotion de n'importe qui qui elle aidera de la Vision de Monde à l'Ambassade d'Etats-Unis dans Mali.

Dans 1999, Mariam a fait l'équipe avec un volontaire du Corps de la Paix Allison Williams (1997-2000) étaler le mot de son centre et apprend de nouvelles compétences qui pourraient aider ses filles de même que sa propre famille. Plus tard cette année, Allison a envoyé Mariam à un USAID subventionné le projet pour enseigner des femmes comment faire au crochet les sacs en plastique recyclés dans les articles vendables. Par-dessus la période de cinq jours, et sans l'entraînement précédent dans faire au crochet, Mariam s'est enseigné comment faire au crochet et a rapporté la compétence à Kayes où elle a enseigné ponctuellement ses filles. Dans les semaines, dans Mariam et ses filles produisaient les bourses de pièce et échoue des sacs pour vendre aux touristes. Elle a fait aussi des poupées, les chaises, les oreillers et le matelas remplis avec les fragments partent par-dessus des autres articles. Elle a enseigné même des prisonniers dans la prison locale pour utiliser des sacs en plastique recyclés pour faire la corde au lieu des sacs de riz en plastique traditionnels.

Dans 2003, Mariam a représenté les teinturiers de tissu de Mali au Smithsonian’le s Fête de Folklife annuelle dans Washington DC. Tout qui a arrêté par sa cabine a été impressionné par la qualité de son travail. Quand demandé pourquoi elle travaille si dur elle répond simplement qu'elle veut s'occuper de sa famille et parce que Dieu est bon et bénit tout ceux qui aident des autres.

these pages submitted to africancraft.com by Allison Williams,
Mar. 2004 -- last updated, Jul. 2004